Catégories

Recherche d'article

Diurétiques naturels en phytothérapie

Diurétiques naturels en phytothérapie

Les diurétiques augmentent le volume des urines et contribuent ainsi à l’élimination rapide des déchets et des toxines de l'organisme. En phytothérapie, on utilise des plantes diurétiques pour faciliter cette élimination. Alors quels diurétiques naturels utiliser ? Comment les préparer ? Quels bienfaits ? Et quelles précautions ?
 

Les plantes diurétiques naturelles

La liste des plantes diurétiques ci-dessous agissent favorablement sur la santé de votre système urinaire et sur votre bien-être. On retrouve ces plantes médicinales facilement en herboristerie Bio et certaines se cueillent au bord des chemins ou dans les prés. Vous pouvez réaliser avec ces diurétiques naturels puissants des remèdes naturels : tisane diurétique contre la rétention d’eau, tisane diurétique pour maigrir, infusion diurétique pour soulager les douleurs articulaires ou encore décoction diurétique pour éliminer l’eau et les déchets de l’organisme.  

Diurétique naturel

Pissenlit (Taraxacum officinalis)

Les bienfaits du pissenlit (feuille et racine)

Le pissenlit que l’on nomme également dent-de-lion, salade de taupe, ou encore florin d’or est reconnu pour être un diurétique efficace et une plante du foie. Son action diurétique, antirhumatismale et anti-inflammatoire est utile en cas de problèmes de peau (élimination des toxines par les urines en cas d’eczéma, acné, furoncles, psoriasis…), d’hypertension, de rhumatismes, d’arthrite, d’arthrose, de goutte (élimination de l’acide urique), de rétention d’eau, d’oedèmes, de seins gonflés avant les règles, de calculs rénaux et biliaires, de cystites et de surpoids

Sur le foie, la racine de pissenlit comme la feuille, est préconisée en phytothérapie pour éliminer les toxines, détoxifier et drainer le foie et la vésicule biliaire en cas de foie engorgé ou surchargé. La tisane de pissenlit Bio est excellente pour la digestion, les ballonnements et en cas de constipation chronique. On peut l’associer à d’autres plantes diurétiques et drainantes comme le frêne, la reine-des-prés, l’artichaut ou encore la bardane. C’est une plante médicinale qui n'entraîne pas de carence en augmentant la diurèse, mais au contraire enrichit l’organisme avec ses vitamines, acides aminés et minéraux importants.

Utilisations

Décoction de racine de pissenlit : 1 càc par tasse. Faire bouillir 3 minutes puis infuser, hors du feu, 15 minutes à couvert.

Infusion de feuille de pissenlit : 1 càs  de feuilles séchées par tasse. Infusion 10 minutes, à couvert. 

Boire 1 à 3 tasses par jour 30 minutes avant les repas pour son action sur le système digestif ou tout au long de la journée pour profiter de ses vertus diurétiques.

Précautions d’emploi

Le pissenlit est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’en cas de maladies rénales et cardiaques. Ne pas utiliser de pissenlit en cas d’allergie aux astéracées ou d’obstruction des voies biliaires. Un traitement naturel à base de pissenlit est à faire en cure discontinue. La plante diurétique est à utiliser avec modération en cas d’estomac irrité.

Reine-des-prés (Filipendula ulmaria)

Les bienfaits de la reine-des-prés

La reine-des-prés est une plante médicinale de la famille des rosacées. Ce diurétique naturel a également des propriétés médicinales anti-inflammatoire, antalgique et antirhumatismale. Les sommités fleuries en vrac sont un remède naturel pour éliminer l’acide urique, soulager les douleurs articulaires, l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes et la goutte. Diurétique puissant, la tisane drainante de reine-des-prés s’utilise contre les œdèmes, la rétention d’eau, la cellulite et le surpoids. 

L’herbe aux abeilles ou ulmaire élimine rapidement la surcharge de toxines et de déchets de l’organisme. On la retrouve régulièrement dans des tisanes détox, tisane minceur, tisane rhumatismes ou tisane contre les maux de tête. La reine-des-prés peut être associée aux feuilles de cassis, au frêne et à l’harpagophytum contre les douleurs de rhumatismes.

Utilisations

En tisane : 1 càs par tasse de sommités fleuries séchées par tasse. Infusion 10 à 15 minutes, à couvert. Filtrer et boire 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas. 

En compresse contre les rhumatismes et l’arthrite : faire la même infusion décrite ci-dessus et imbiber un linge propre dans l’infusion de reine-des-prés. Mettre sur la zone douloureuse 3 à 4 fois par jour. 

Précautions d’emploi

La reine-des-prés est déconseillée aux personnes allergiques aux rosacées, à l’aspirine (aux dérivés salicylés), et à celles qui doivent éviter l’aspirine pour d’autres raisons médicales. La plante est déconseillée aux enfants fiévreux, à la femme enceinte et allaitante ainsi qu’en cas de néphrite. 

A éviter en association avec du paracétamol, certains antibiotiques (tétracycline, pénicilline) et l’alcool. 

Thé (Camellia sinensis)

Les bienfaits du thé

Le thé est une boisson délicieuse que l’on consomme régulièrement pour son plaisir ou pour son effet stimulant. Mais avant d’être une boisson du matin, le thé est une plante thérapeutique aux vertus diurétiques naturelles qui favorise l’élimination des toxines du corps. Le thé vert, notamment, est l’ingrédient phare des cures minceurs puisque son action sur les reins n’est pas négligeable et qu’il régule le stockage des graisses

Une tasse de thé après le repas facilite la digestion. Ce défatiguant remarquable augmente l’activité intellectuelle et physique. Le thé est aussi une plante antioxydante par excellence qui ralentit le vieillissement cellulaire. On peut réaliser des recettes minceur en associant du thé vert gunpowder à des plantes diurétiques bio comme le bouleau, le pissenlit, la reine-des-prés ou l’ortie et des plantes digestive comme le fenouil, l’anis, la mauve ou la menthe poivrée. 

Utilisations

Infusion de feuilles de thé vert : 1 à 2 càc par tasse. Infusion 2 à 3 minutes. Filtrer et boire 2 à 3 tasses par jour. 

Infusion de thé noir : 1 à 2 càc par tasse. Infusion 2 à 4 minutes. Filtrer et boire 2 à 3 tasses par jour

Précautions d’emploi

Le thé est déconseillé aux personnes allergiques aux camelliacées, aux personnes sensibles à la théine, aux enfants et aux femmes enceintes et allaitantes. À éviter avec certains médicaments alcaloïdes, neuroleptiques et antidépresseurs.

Prêle des champs (Equisetum arvense)

Les bienfaits de la prêle

La prêle des champs par son aspect peut se faire appeler queue de cheval, herbe à récurer, queue de rat ou queue-de-renard. La prêle est une plante diurétique incontestable conseillée comme traitement naturel en cas de cystite, d’inflammation urinaires, de rétention d’eau, d’hypertension d’œdèmes, de calculs rénaux (en prévention), de rhumatismes ou d’arthrite.

La plante s’associe volontiers avec d’autres diurétiques naturels comme l’ortie, le frêne, le bouleau ou la reine-des-prés pour réaliser des tisanes diurétiques efficaces. 

La prêle est reconnue en phytothérapie pour sa richesse en silice et pour ses vertus reminéralisantes. La tisane de prêle est utilisée en cas de fragilité osseuse, d'ostéoporose, d’arthrose, de chute de cheveux, d’ongles fragiles, de vergetures, de rides, de crampes ou de difficultés à cicatriser. En macération, décoction, poudre ou extrait fluide, la prêle est diurétique et stimule la production de collagène et d’élastine. 

Prêle BIO

Utilisations

Décoction de prêle : 1 càs par tasse, faire bouillir 3 à 5 minutes et infuser, à couvert, 10 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 4 tasses par jour.

Macération de prêle : 1 càs par tasse, laisser macérer pendant 8 à 12h puis faire bouillir 10 minutes, à couvert. Filtrer et boire 2 à 4 tasses par jour, hors repas. 

Précautions d’emploi

La prêle est déconseillée aux personnes allergiques aux équisétacées, aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes, en cas d'insuffisance rénale, de dysfonctionnement cardiaque, de troubles hépatiques ou rénaux graves et d’hypertension. 

La prêle des champs ne doit pas être utilisée en traitement naturel sur une longue période. Il est important de boire suffisamment en accompagnement d’une cure de prêle. 

Attention, si vous prenez des médicaments pour uriner (diurétiques) car les effets diurétiques de la prêle peuvent s’ajouter à ceux des diurétiques de synthèses engendrant ainsi une perte de potassium. La consommation de prêle est contre-indiquée avec les médicaments de la famille de la digitaline. 

Bouleau (Betula alba)

Les bienfaits des feuilles de bouleau

Le bouleau est un bel arbre qui possède de puissantes propriétés diurétiques. L’ESCOP préconise les feuilles de bouleau contre les inflammations et les infections urinaires, la cystite, contre la prévention et le traitement des calculs rénaux (bénins), et en complément d’un traitement antirhumatismal notamment pour éliminer les déchets et toxines de l’organisme. 

Cette plante diurétique puissante aiderait à lutter contre les rétentions d’eau notamment celle cardio-rénale, la cellulite, les œdèmes et les crises de goutte. Les feuilles de bouleau s’associent avec d’autres diurétiques naturels comme les feuilles de cassis, le pissenlit, la mélisse, l’ortie ou encore la reine-des-prés pour réaliser une infusion diurétique efficace.

Utilisations

Infusion de bouleau (feuille) : 1 càs de feuilles séchées (bio) pour une tasse. Faire infuser, à couvert, 10 à 15 minutes. Filtrer et boire 2 à 4 tasses par jour. 

Précautions d’emploi

Le bouleau est déconseillé en cas d’allergie aux bétulacées ainsi qu’en cas de grossesse et d’allaitement. Les feuilles de bouleau sont également contre-indiquées en cas d’insuffisance cardiaque ou rénale.

Thym (Thymus vulgaris)

Les bienfaits du thym

Le thym est une plante médicinale et aromatique qu’il est bon d’avoir dans sa pharmacie naturelle. Cette plante du Midi, si caractéristique par son parfum et sa saveur, possède une multitude de bienfaits pour la santé et le bien-être. 

Diurétique naturel, le thym en association avec d’autres plantes du système urinaire lutte contre les infections urinaires et les cystites. Cette plante médicinale intervient à chaque fois qu’il est bon d’activer les fonctions de désintoxication par les urines ou la transpiration et d’éliminer les toxines de l’organisme : rhumatismes, grippe, alimentation en excès, détox…)

Le thym est aussi un formidable antiseptique des voies respiratoires, du système digestif et urinaire. Le thymus est d’ailleurs indiqué en cas de bronchite, toux, rhume, maux de gorge, etc. Mais aussi en cas de troubles digestifs : digestion difficile, ballonnements, crampes intestinales, maux d’estomac…

Utilisations

Infusion de feuilles de thym : 1 càc par tasse. Faire infuser 5 à 10 minutes et filtrer. Boire 2 à 3 tasses dans la journée, hors repas. 

En cuisine : le thym est excellent pour parfumer les plats, les fromages, les viandes, les poissons et les huiles. 

Précautions d’emploi

Le thym est déconseillé en cas d’allergie aux lamiacées. La tisane de thym en base quotidienne ne doit pas excéder 3 mois : risque d’atteinte hépatique.

Le bain de thym est contre-indiqué en cas de plaies ou de fièvre. 

Frêne (Fraxinus excelsior)

Les bienfaits du frêne

Le frêne est un arbre dont les feuilles ont des vertus, en autres, diurétiques, anti-inflammatoires et antalgiques. La tisane de frêne est indiquée en cas d’arthrose, de douleurs rhumatismales, de goutte, de rétention d’eau, d'œdèmes, de calculs rénaux et lorsqu'on souhaite maigrir. Cette plante diurétique, qui aide à éliminer l’acide urique du corps, protège aussi les articulations du vieillissement. 

Le frêne s’associe, en tisane, à l’ortie, les feuilles de cassis, la reine-des-prés, la prêle, le pissenlit, la bruyère ou encore le genévrier. 

Utilisations

Tisane de frêne : 1 càs de feuilles séchées par tasse à faire infuser, à couvert, pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, hors repas. Une cure de 2 semaines à répéter tous les 2 mois est possible. 

Précautions d’emploi

Les feuilles de frêne sont déconseillées en cas d’allergie aux oléacées. 

Plantes diurétiques

Quelles précautions générales prendre lors de l'utilisation de plantes diurétiques ?

Bien que les plantes diurétiques ne présentent pas d’effets secondaires, il est important de prendre quelques précautions avant de consommer des plantes médicinales : 

■ Consulter et demander conseil à son professionnel de santé avant d'utiliser des plantes diurétiques naturelles surtout si vous êtes une femme enceinte ou allaitante, une personne âgée, une personne avec une maladie chronique, une insuffisance rénale ou cardiaque ou bien sous prescription médicale. 

Respecter les doses recommandées et surveiller attentivement les effets sur son corps. En cas de douleurs, arrêter le traitement naturel et consulter son médecin. 

■ Attention l’action diurétique des plantes peut s’ajouter à des médicaments pour uriner (diurétiques).

■ Il est recommandé de laisser des intervalles de repos entre les cures diurétiques. Une trop forte utilisation de produits diurétiques pourrait fatiguer ou endommager la fonction rénale.  

Boire suffisamment d’eau pour s’hydrater lorsque l’on consomme des diurétiques naturels. 

■ Choisir ses plantes en herboristerie Bio de préférence ou en pharmacie. Vérifier la qualité du produit diurétique. Le vrac permet de conserver les bienfaits de la plante et ses saveurs. 

Quels sont les autres aspects du mode de vie qui peuvent optimiser les effets des diurétiques naturels ?

En plus de consommer des plantes diurétiques, certains ajustements au mode de vie peuvent aider à optimiser leurs effets. Boire suffisamment d'eau est essentiel pour soutenir le processus d'élimination et prévenir la déshydratation. De plus, maintenir un poids santé, réduire la consommation de sodium, et pratiquer une activité sportive régulièrement peuvent contribuer à améliorer l'équilibre hydrique du corps.



Bibliographie

Larousse des plantes médicinales - édition 2017 | Ma bible des secrets de phytothérapeutes - Leduc édition 2023 | Ma bible de l’herboristerie - Leduc édition 2018 | 80 recettes originales à faire vous-même avec les plantes - édition 1986 | Ma bible des plantes qui soignent - Leduc édition 2022 - Le petit Larousse des plantes qui guérissent - édition 2019 | www.wikiphyto.org | www.vidal.fr


Les informations contenues dans cet article ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Nous nous appuyons, pour écrire cet article, sur des usages traditionnels des plantes en phytothérapie. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle des plantes en phytothérapie. On retrouve ces informations de façon régulière et de manière confirmée en milieu scientifique et dans des ouvrages spécialisés en phytothérapie ou en médecine naturelle (voir bibliographie).

Rédigé par Laura conseillère en phytothérapie et en micronutrition, cet article présente des connaissances actuelles en science qui concernent le sujet abordé lors de sa mise à jour. La science évolue et progresse, ainsi, elle pourrait rendre cet article partiellement ou totalement obsolète. Aucun article de notre blog ne doit être considéré comme une alternative aux recommandations de votre professionnel de santé.

Posté sur 22/02/2024 par Sensathé Plantes médicinales &..., Santé - Phytothérapie, Tous nos articles 0 166

Articles liés

Laissez un commentaire Laisser un commentaire

Vous devez être  connecté  pour poster un commentaire ! .
Précédent
Suivant

Aucun produit

Être déterminé Expédition
0,00 € Total

Vérifier