Ortie BIO - Diurétique naturel - Guide phytothérapie Nouveau

Ortie BIO - Diurétique naturel - Guide phytothérapie

Les bienfaits de l'ortie piquante comme diurétique naturel

Diurétique naturel Rétention d'eau Rhumatisme Goutte

Calculs rénaux Surpoids Anti inflammatoire Détox

Beauté de la peau


Plus de détails

G06
(0)
 
En savoir plus

L'ortie, cette plante médicinale aux multiples vertus, s'est forgé une réputation séculaire dans le domaine de la phytothérapie. Souvent considérée comme une simple "mauvaise herbe", elle regorge pourtant de bienfaits pour la santé. Aujourd'hui, nous nous penchons sur l'une de ses propriétés les plus intéressantes : son pouvoir diurétique naturel. En effet, l'ortie ne se contente pas de piquer, elle peut également être un allié précieux pour favoriser l'élimination des toxines et soutenir la santé rénale. 

Qu'est-ce que l'ortie et comment fonctionne-t-elle en tant que diurétique efficace ?

L'ortie, de son nom scientifique Urtica dioica, est une plante herbacée que l'on retrouve communément dans les régions tempérées du monde. Connue depuis l'Antiquité pour ses propriétés médicinales, elle est largement utilisée en phytothérapie pour traiter divers maux comme la fatigue, la perte de poids, l’ostéoporose, les rhumatismes, l’arthrite, l’excès d’acide urique ou encore la rétention d’eau ou les problèmes de peau. 

Au cœur de l'efficacité diurétique de l'ortie, se trouvent ses composés actifs, notamment les flavonoïdes, les acides phénoliques et les minéraux tels que le potassium. Ces éléments travaillent en synergie pour stimuler la fonction rénale et augmenter la production d'urine, facilitant ainsi l'élimination des toxines et des déchets métaboliques du corps.

Les vertus de l'ortie en tant que diurétique naturel réside dans sa capacité à augmenter le débit sanguin vers les reins et à favoriser la filtration glomérulaire. En d'autres termes, elle aide à éliminer l'excès de liquide et les déchets du sang en accélérant le processus d'excrétion urinaire.

De nombreuses études scientifiques ont corroboré ces effets diurétiques puissants. Par exemple, une étude publiée dans le Journal of Herbal Pharmacotherapy a révélé que la consommation de feuille d’ortie augmentait significativement la production d'urine chez les sujets souffrant d'œdème, une condition caractérisée par une rétention excessive de liquide dans les tissus.

En résumé, cette plante diurétique, dépurative, antirhumatismale et anti-inflammatoire agit donc sur : 

  • Les rhumatismes, arthrose, arthrite et goutte
  • La rétention d’eau (notamment celle avant les règles et pendant la ménopause)
  • La prévention des calculs rénaux 
  • Les problèmes de peau comme eczéma, acnés, psoriasis, dartres, dermatoses
  • Les calculs urinaires et les inflammations des voies urinaires
  • Le surpoids

Comment utiliser l'ortie comme diurétique naturel ?

Lorsque l’on utilise une plante diurétique, la tisane est la forme galénique la plus utile. La tisane diurétique est facile à réaliser et permet de s’hydrater tout en facilitant l’élimination rénale. Mais alors comment faire une tisane d’ortie ? 

Infusion d’ortie

  • Prendre 1 càs par tasse (environ 2g)

  • Faire bouillir de l’eau dans une bouilloire ou une casserole

  • Mettre dans une tasse avec un infuseur à thé Sensathé les feuilles d’orties séchées

  • Verser l’eau chaude sur la plante médicinale bio

  • Laisser infuser, à couvert, 10 minutes

  • Filtrer

Vous pouvez boire 3 tasses par jour de cette tisane d’ortie piquante et faire une cure diurétique naturel de 10 jours minimum. L’infusion d’ortie en cure ne doit pas excéder 2 à 4 semaines.

Association de plantes 

L'herboristerie, qui consiste à préparer et à utiliser les plantes à des fins médicinales, utilise l’ortie pour réaliser de nombreux remèdes naturels comme la tisane détox, la tisane contre les rétentions d’eau, la tisane minceur ou encore la tisane rhumatisme. Pour cela, les feuilles d’orties Bio peuvent être associées à d’autres plantes diurétiques.

Pour une tisane détox, on peut mélanger l’ortie avec : du bouleau, orthosiphon, aubier de tilleul, racine et feuille de pissenlit, frêne, reine des prés, feuille de cassis, romarin, artichaut, feuille et graine de chardon-Marie ou encore pensée sauvage et bardane.

Pour une tisane diurétique rétention d’eau, on peut mélanger avec des feuilles de l’ortie : des feuilles de cassis, reine des prés, pensée sauvage, pin, pissenlit, sureau noir ou encore prêle et bourrache.

Pour une tisane antirhumatismale avec de l’urtica dioica : de l’artichaut, bruyère, pissenlit, orthosiphon, marjolaine, feuille de cassis, harpagophytum, reine des prés ou curcuma.

Pour une tisane minceur, on peut mélanger des plantes diurétiques comme l’ortie avec des plantes stimulantes et digestives : de la mauve, guimauve, mélisse (plante digestive), feuille de bouleau, orthosiphon, aubier de tilleul, prêle, pissenlit, reine des prés (plante diurétique), artichaut, romarin, racine de pissenlit (plante du foie) et thé vert, maté, guarana (plante stimulante).

Avant de consommer toutes ses plantes et de réaliser un remède naturel pour améliorer sa santé et son bien-être par les plantes médicinales, il est recommandé de consulter un professionnel de santé pour déterminer la posologie appropriée en fonction de la condition individuelle et des éventuelles interactions médicamenteuses, surtout si vous êtes une femme enceinte et/ou allaitante, un enfant, une personne âgée ou une personne avec une maladie chronique.

Retrouvez tous ces diurétiques naturels et plantes médicinales bio sur notre herboristerie en ligne.

Précaution d’emploi et contre-indication 

L’ortie peut servir de traitement naturel, car il ne possède pas d’effet secondaire aux doses recommandées. Les bienfaits de l’ortie piquante n’empêchent pas d’avoir quelques contre-indications. 

L’ortie contient de la vitamine K qui peut interagir avec les médicaments fluidifiants sanguins opposés à la vitamine K. La plante ne doit pas être prise en cas d’allergie à la famille des urticacées, ni être consommée dans les conditions où un apport hydrique réduit est recommandé par exemple en cas de maladie cardiaque ou rénale grave, mais aussi en cas d’excès de fer, car elle en contient grandement.

Celle que l’on appelle grande ortie ne doit pas être consommée sur une longue période (4 semaines continues maximum) et à forte dose.

L’ortie est déconseillée aux enfants de moins de 12 ans et bien qu’elle soit reconnue en phytothérapie pour ses bienfaits sur l’allaitement, certaines sources la déconseillent en cas de grossesse et d’allaitement maternel.  

Les diurétiques naturels comme l’ortie sont à prendre avec précaution si vous prenez déjà des médicaments pour uriner.

En conclusion, l’avis d’un professionnel de santé est toujours recommandé avant de faire une cure d’ortie ou de plantes médicinales. 

En associant l'ortie à d'autres plantes diurétiques, on peut créer des mélanges synergiques qui soutiennent efficacement la fonction rénale et favorisent l'élimination des toxines du corps de manière naturelle et sécuritaire.

Découvrez ici nos feuilles d’ortie BIO en vrac et nos plantes médicinales Bio. 


Découvrir tous nos articles sur l’ortie sur notre guide phytothérapie




Bibliographie

Larousse des plantes médicinales - édition 2017 | Ma bible des secrets de phytothérapeutes - Leduc édition 2023 | Ma bible de l’herboristerie - Leduc édition 2018 | 80 recettes originales à faire vous-même avec les plantes - édition 1986 | Ma bible des plantes qui soignent - Leduc édition 2022 - Le petit Larousse des plantes qui guérissent - édition 2019 | www.wikiphyto.org | www.vidal.fr


Les informations contenues dans cet article ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Nous nous appuyons, pour écrire cet article, sur des usages traditionnels des plantes en phytothérapie. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle des plantes en phytothérapie. On retrouve ces informations de façon régulière et de manière confirmée en milieu scientifique et dans des ouvrages spécialisés en phytothérapie ou en médecine naturelle (voir bibliographie).

Rédigé par Laura conseillère en phytothérapie et en micronutrition, cet article présente des connaissances actuelles en science qui concernent le sujet abordé lors de sa mise à jour. La science évolue et progresse, ainsi, elle pourrait rendre cet article partiellement ou totalement obsolète. Aucun article de notre blog ne doit être considéré comme une alternative aux recommandations de votre professionnel de santé.

Vous aimerez aussi

Avis des clients Tous les avis

Résumé

0

(0 Avis des clients)

Sélectionnez une ligne ci-dessous pour filtrer les avis.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Ecrire un Avis

Aucun produit

Être déterminé Expédition
0,00 € Total

Vérifier